Utilisation d’une pompe à insuline versus insulinothérapie par injections chez l’enfant et l’adolescent dans le diabète de type 1, quel contrôle sur la maladie ?

0

Karges B et al. Association of insulin pump therapy vs insulin injection therapy with severe hypoglycemia, ketoacidosis, and glycemic control among children, adolescents, and young adults with type 1 diabetes. JAMA, 2017;318;1358-1366.L’utilisation des pompes à insuline dans le diabète de type 1 a augmenté de 0,6-1,3 % en 1995 à 44-47 % entre 2012 et 2016. Elles permettent une substitution plus physiologique d’insuline et pourraient contribuer à l’amélioration du contrôle métabolique mais aussi à la diminution des complications à long terme de la maladie. Des essais randomisés ont déjà montré des taux plus bas d’HbA1c avec les pompes par rapport à un schéma classique d’injections. En revanche, plusieurs études ont montré une augmentation du risque d’acidocétose avec l’utilisation des pompes notamment dans la population pédiatrique. Les complications à long terme avec une pompe à insuline en comparaison des injections ont été peu étudiées.[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire