Revues générales

Revues générales
0

Les comorbidités de la rhinite allergique sont de trois types : celles qui sont liées au fait que plusieurs comorbidités surviennent sur la muqueuse respiratoire dont plusieurs caractéristiques plaident en faveur d’une certaine unicité (asthme, sinusite) ; celles qui surviennent à une certaine distance du nez (conjonctivite, otite séreuse), affections régionales qui ont une relative indépendance ; celles qui sont une conséquence de la rhinite comme les altérations de la qualité de vie, les troubles du sommeil, l’anxiété, les apnées du sommeil, les anomalies bucco-dentaires, l’obésité, etc.
En pratique, pour n’envisager que la comorbidité principale, on peut soutenir que la rhinite allergique et l’asthme sont deux expressions d’un trouble respiratoire commun, même si l’on peut décrire des particularités pour ces deux affections. Presque tous les asthmatiques ont une rhinite allergique et le traitement soigneux de la rhinite améliore le contrôle de l’asthme.

Revues générales
0

L’érythème fessier représente un motif fréquent de consultation de médecine générale, de pédiatrie ou de dermatologie. Les étiologies en sont nombreuses avec des fréquences variables.
Aussi, il est important pour le praticien en charge de l’enfant de s’appuyer sur un arbre diagnostique lui permettant d’évoquer en premier lieu les causes les plus courantes, mais de ne pas passer à côté des points d’appels cliniques de pathologies plus rares. Poser donc le juste diagnostic demeure la pierre angulaire de la prise en charge de l’érythème fessier du nourrisson.
À noter que, quelle que soit l’étiologie de l’érythème fessier, il peut se surinfecter par des bactéries, des virus ou des levures et en modifier l’aspect clinique. Il peut aussi, à force d’applications intempestives de différents topiques, se compliquer d’une dermite de contact. La thérapeutique adaptée qui en découle doit rester simple et facile de mise en œuvre afin que l’observance au domicile soit la meilleure.

Revues générales
0

L’effet nocebo est une composante inhérente à toute intervention thérapeutique, il peut profondément modifier les effets des médicaments en induisant des effets indésirables ou en limitant l’effet thérapeutique. Les parents sont largement impliqués, ils peuvent participer à cet effet par procuration.
La qualité relationnelle et la transparence des informations données sont primordiales. Les professionnels doivent être mieux formés sur l’effet placebo/nocebo pour savoir utiliser au quotidien les moyens permettant d’améliorer l’effet des médicaments et des autres interventions thérapeutiques.

Revues générales
0

Les maladies systémiques sont rares en pédiatrie. Il est cependant indispensable pour le pédiatre généraliste d’en connaître l’existence : en effet, certaines situations constituent des
urgences diagnostiques et thérapeutiques. De plus, l’orientation adaptée des patients en centre de référence ou de compétence permettra de diminuer l’errance diagnostique et d’améliorer leur prise en charge. À l’inverse, il est également essentiel de connaître les principaux diagnostics différentiels, qui constituent pour certains des urgences thérapeutiques.
Cet article a pour but d’exposer les principales maladies systémiques en pédiatrie, sans pour autant être exhaustif. Pour plus de détails, il est conseillé de se référer aux protocoles nationaux de diagnostics et de soins de la Haute Autorité de Santé spécifiques de chaque pathologie.

Revues générales
0

La stratégie thérapeutique des coliques du nourrisson s’inscrit dans le cadre d’une prise en charge holistique dont l’objectif est de réconforter une mère qui a un bébé inconfortable. Ce traitement consiste non pas à “guérir la colique”, mais à aider les parents à traverser cette période difficile du développement de leur bébé.
La réassurance, l’écoute et la guidance parentale sont un premier pilier. L’administration de L. reuteri DSM 17938 protectis a démontré un effet prophylactique et une efficacité thérapeutique, en
particulier chez les nourrissons allaités.

Revues générales
0

L’amygdalectomie est une intervention fréquemment pratiquée chez l’enfant, essentiellement pour traiter un syndrome d’apnées obstructives du sommeil secondaire à une hypertrophie amygdalienne.
Des techniques d’amygdalectomies partielles, respectant un peu de tissu lymphoïde au fond de la loge, se sont développées durant la dernière décennie. Elles s’avèrent tout aussi efficace qu’une technique classique et totale pour une majorité d’indications, et diminuent notablement la morbidité et la mortalité postopératoires.

Revues générales
0

L’étiquetage des allergènes alimentaires est soumis à une réglementation européenne avec une liste de 14 allergènes à déclaration obligatoire. L’information doit être notée sur les produits pré-emballés en les différenciant des autres ingrédients ou mise à disposition du consommateur pour les produits en vrac ou dans les restaurants et collectivités.
L’étiquetage de précaution n’est pas soumis à une réglementation du fait de la difficulté de doser chaque allergène dans chaque denrée et de la difficulté d’établir des seuils de dose d’allergène entraînant une réaction allergique applicable à tous les patients allergiques. Ceux-ci doivent avoir un suivi médical avec une éducation thérapeutique régulière.
Les propositions futures pour améliorer le dosage des allergènes et l’application de ces mesures à plus grande échelle vont améliorer la qualité de vie des allergiques.

Revues générales
0

L’adolescence est la période de la vie au cours de laquelle l’observance thérapeutique est la plus mauvaise. La grande prévalence des difficultés d’observance à l’adolescence, la singularité des déterminants de l’observance dans cette tranche d’âge et l’efficacité faible ou nulle des interventions ayant visé à améliorer l’observance dans cette population interrogent.
Cet article se base sur des travaux de neurosciences et propose l’idée que les difficultés d’observance à l’adolescence sont normales, car la conséquence du fonctionnement particulier du cerveau à cet âge. Les interventions visant à améliorer l’observance des adolescents devraient tenir compte de ces nouvelles données neuroscientifiques afin de maximiser leurs chances d’être efficaces.

Revues générales
0

Un traumatisme dentaire est considéré comme une urgence. Le pédiatre peut être le premier praticien à être en contact téléphonique avec les parents et/ou recevoir les jeunes patients victimes. Ainsi, examiner la situation et entreprendre les premiers gestes d’urgence avant de diriger vers le chirurgien-dentiste est primordial.
Dès ce moment, des recommandations essentielles peuvent être données à l’interlocuteur, comme récupérer le morceau fracturé en vue d’un collage, le rinçage et la réimplantation immédiate de la dent permanente expulsée ou, en cas d’impossibilité de réimplanter, son immersion immédiate dans un milieu adéquat. En effet, un traitement initial bien mené augmente le pronostic favorable de cicatrisation. Parfois, l’observation de la cavité buccale de l’enfant permet de dépister un antécédent de traumatisme dentaire à prendre en charge.

Revues générales
0

Les enfants allergiques aux protéines du lait de vache sont soumis à un régime d’exclusion alimentaire à une période cruciale qui verra s’établir leurs habitudes et leurs préférences alimentaires. Ces enfants présentent souvent des troubles de la croissance, des carences en micronutriments et des troubles alimentaires, comparativement aux enfants non allergiques sans régime d’éviction alimentaire.
Une surveillance médicale longitudinale des paramètres anthropométriques et biologiques s’impose chez ces enfants et un accompagnement du régime d’éviction par une diététicienne spécialisée, qui tiendra compte des besoins spécifiques liés à l’âge afin d’éviter les carences protéino-énergétiques, vitaminiques et en micronutriments, est souhaitable.